Le suivi et l’accompagnement des élèves handicapés

 

Le ministère de l’Education nationale a mis en place plusieurs dispositifs d’accompagnement qui visent à favoriser l’autonomie des élèves en situation d’handicap. Cet accompagnement est assuré par des personnes sous contrat de droit public qui reçoivent une formation leur permettant de se doter des techniques et des informations susceptibles de leur faciliter la tâche.

Le personnel assurant l’accompagnement des élèves en situation de handicap (AESH)

Ce sont des personnes recrutées par contrat par l’Etat pour une durée de trois ans maximum renouvelable une seule fois. Le contractuel ayant travaillé continuellement durant six ans peut prétendre à un contrat à durée indéterminée (CDI).

Le personnel d’accompagnement a pour mission d’aider les élèves handicapés et de favoriser leur l’autonomie. Il œuvre sous la surveillance des enseignants. Les personnes chargées de l’aide humaine travaillent sur tous les lieux et tous les temps scolaire. Ainsi, les handicapés sont accompagnés dans les actes de la vie quotidienne, dans les activités de la vie relationnelle  et dans l’accès aux activités scolaires.

Ce sont alors quelque 43 041 personnes chargées de l’accompagnement au quotidien des personnes handicapées.

L’adaptation à l’emploi des personnes chargées de l’aide humaine

Les personnes chargées de l’aide humaine doivent recevoir nécessairement une formation après leur signature du contrat de recrutement. La formation proposée à ces personnes dure 60 heures et est assurée par les équipes des circonscriptions. Ces équipes seront outillées des ressources mises à la disposition des académies. En plus, le réseau Greta assure une formation d’insertion professionnelle d’une durée de 60 heures étalées sur deux ans au profit des nouveaux recrutés.

L’aide humaine individuelle

La décision d’attribution d’une aide humaine individuelle pour la scolarisation revient à la commission des droits de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Cela passe évidemment par une évaluation des besoins du handicapé faite par l’équipe pluridisciplinaire. La CDAPH détermine les activités de la personne en charge de l’aide humaine selon une quotité horaire.

L’aide mutualisée

La même CDAPH, peut décider une aide mutualisée pour la scolarisation de l’élève handicapé si sa situation la nécessite suivant l’évaluation de  l’équipe pluridisciplinaire. Ce type d’aide est destiné aux élèves qui ne nécessitent pas une intention particulière et continue. L’aide mutualisée est une aide souple,  à proximité et sans quotité horaire.

L’accompagnement des handicapés : expérimentation d’une nouvelle organisation

Depuis la rentrée 2018, chaque académie expérimente des pôles inclusifs d’accompagnement localisé (Pial) au sein des écoles, des collèges et des lycées généraux, techniques ou professionnels. Le but de cette expérimentation est de proposer un accompagnement amélioré aux élèves en  situation de handicap. Ce projet donne  plus d’importance à la coordination des moyens d’accompagnement en pôle des aides pédagogiques, éducatives, thérapeutique et humaines. Il incite, aussi, les professeurs à identifier les vrais besoins des handicapés et d’y trouver les réponses adéquates.

Cette expérimentation concerne la différenciation pédagogique, l’évaluation des besoins, la diversité de l’offre de formation et l’organisation de l’aide humaine.

 

 

RELATED POST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *